Justin Bieber ose s’approprier les dreadlocks

Une affaire qui rappelle la très gênante apparition d’Adele au carnaval de Notting Hill en août dernier.

A juste raison, des internautes éveillés ont remis le chanteur canadien à sa place en lui rappelant que cette coiffure, symbolique de la culture noire, ne saurait être adoptée par un blanc. De là à croire que Justin Bieber serait de mèche avec les suprémacistes, il n’y a qu’un pas qui certains sont tentés de franchir.

Si cette théorie nous paraît tirée par les cheveux, nous constatons que ce n’est pas la première fois que la star offense ainsi les Afro-descendants.

Reste que ce n’est rien à côté de la polémique soulevée par Adele qui s’était, en août dernier, affichée au carnaval de Notting Hill dans une tenue inacceptable. Voyez d’ailleurs, à l’arrière-plan de la photo publiée par la chanteuse elle-même, la réaction choquée de cet homme qui tenta vainement de la rattraper pour lui éviter un lynchage public. C’était trop tard, le mal était fait : son « hommage » capillaire et vestimentaire à base de Bantu Knots et de plumes jaunes, sans parler de l’insulte caractérisée au drapeau jamaïcain, n’est pas passé du tout auprès de nos veilleurs, lesquels se sont mobilisés en masse pour le lui faire savoir.

Et qu’on ne vienne pas nous dire qu’il serait malvenu pour une femme noire de se faire lisser les cheveux ou de poser des implants capillaires imitant la chevelure de Cindy Crawford. Cela n’a rien à voir.

Auteur : Estielle Madmarx

Je suis synthèse de toutes les minorités opprimées, vecteur de leurs luttes, garant de leur bien et avant-garde éveillée sur le chemin du monde d'après.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s