Élysée

Le Président de la République va déconstruire la figure de Napoléon. Ça veut dire qu’il n’y aura pas d’hagiographie béate. Il n’y aura ni déni, ni repentance. Commémorer n’est pas célébrer.

Communiqué de l’Élysée, 5 mai 2021

Emmanuel Macron, prisonnier de sa pensée complexe, ne sait pas choisir entre la voie du renouvellement qui nécessite de faire disparaître de la mémoire nationale toute référence positive à ses figures les plus marquantes — forcément misogynes, racistes et esclavagistes — et celle du maintien d’un culte — même sobre — de ceux qui, par la succession des profondes empruntes qu’ils ont laissées dans les territoires, les institutions et les mœurs, ont tout simplement contribué à faire la France.

Cela dit, les morts n’étant plus là pour se défendre, son intention de « déconstruire » la figure de Napoléon montre qu’il a compris qu’il était plus facile d’ébrécher des statues de marbre que d’égratigner la susceptibilité de Wokistanais en chair et en os.

Auteur : Gabriel des Moëres

Vieux gaulliste, républicain exigeant, humaniste et conservateur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s