Perle du 3 juin 2021

Parfois, l’intersectionnalité prend des formes obscures. Les féministes sont une nouvelle fois à l’honneur pour l’illustrer avec cette campagne des colleuses féministes de Grenoble qui, à force d’amalgamer toutes les oppression et toutes les souffrances, finit par devenir douloureuse pour elle-même…

Nota bene : merci à David L. pour la pêche du jour.

Auteur : Gabriel des Moëres

Vieux gaulliste, républicain exigeant, humaniste et conservateur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s