Wokistanisation = balkanisation

Plan du cortège de la Marches des libertés et des fiertés organisée aujourd’hui à Lyon.

Les minorités en lutte vont défiler en ordre désuni cette année. Les tensions croissantes entre féministes pro- et anti-transgenre, les problématiques de moins en moins tues de négrophobie maghrébine, le refus des policiers gays de défiler à Paris parce qu’ils craignent pour leur sécurité, le repli progressif des plus radicaux dans une logique sectaire… toutes ces tendances montrent à quoi aboutit la logique communautariste : à la fragmentation et à une cohabitation négociée entre groupes de plus en plus homogènes. Le plan du cortège de la Marche des libertés et des fiertés de Lyon, la récente annulation de la Marche des fiertés à Tours , l’organisation d’une contre-marche des fiertés LGBT à Paris le 20 juin au motif, entre autres, que « l’organisation de l’Inter-LGBT est quasiment entièrement blanche », ne sauraient mieux illustrer cette édifiante dérive.

Auteur : Gabriel des Moëres

Vieux gaulliste, républicain exigeant, humaniste et conservateur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s